Pratiquer l’EMDR pour supprimer vos crises d’angoisse profondes

Si vous n’avez jamais entendu parler de ces quatre lettres, il est temps pour vous de les découvrir. Même si c’est encore tout récent en France, cette pratique permet d’éliminer les traumatismes psychologiques dans le cerveau émotionnel par le biais des yeux fait de plus en plus parler d’elle. Zoom sur une technique qui marche pour soigner les stress post-traumatiques, mais également les crises d’angoisse.

Qu’est-ce que l’EMDR ?

L’EMDR est le sigle de “Eye Movement Desensitization and Reprocessing” qui se traduit littéralement en Déssensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires. Bien que découverte aux Etats-Unis en 1987, cette technique psychothérapeutique n’est arrivée en France que très récemment, grâce au best-seller du Dr David Servan-Schreiber « Guérir ». L’EMDR a été mise au point par le Dr en psychologie Francine Shapiro. Lors d’une balade dans un parc, elle s’est rendue compte que les pensées et les sentiments qui l’obstinaient se sont atténués lorsqu’elle réalise des mouvements de va-et-vient avec ses yeux. Elle a donc décidé d’aller plus loin dans sa découverte. Elle l’a expérimentée tout d’abord avec des vétérans de la guerre de Vietnam. Le résultat a été impressionnant. Aujourd’hui, l’EMDR est une approche mondialement connue pour son efficacité contre les troubles post-traumatiques. Elle peut aussi faire ses preuves pour soigner d’autres maux psychologiques comme les crises d’angoisse, surtout si celles-ci sont provoquées par une expérience traumatisante dans le passé.

EMDR et le pouvoir de l'oeil

comment votre œil peut-il vous aider à vaincre vos angoisses

Guérir en bougeant les yeux

Quand des expériences traumatisantes se produisent, le cerveau les enregistre avec tous les images, pensées et sentiments qui les accompagnent. A cause du traumatisme, le cerveau ne traite pas l’expérience de façon normale. Les pensées et sentiments négatifs qui l’accompagnent sont alors emprisonnés dans le système nerveux. Le reste sera supprimé de la conscience. Les pensées et les sentiments négatifs vont régulièrement refaire surface, causant des perturbations dans le système émotif de la personne. Proche de l’hypnose, l’EMDR propose une double action. Elle « débloque » d’abord les mémoires négatives stockées dans le système nerveux, puis aide ce dernier à retraiter l’expérience pour qu’elle ne soit plus aussi traumatisante. Le but de l’EMDR est d’amener le patient à accorder son attention bifocale sur ce qui se passe à l’intérieur de lui pendant qu’il revit une expérience traumatisante de son passé. En suivant un protocole spécifique, le psychothérapeute déclenche le processus de retraitement de l’expérience afin d’éliminer toutes les pensées négatives du patient.

Comment agit l’EMDR ?

L’EMDR s’inspire de nombreuses autres approches dont l’hypnose, la TCC et la sophrologie. Contrairement à ces dernières, il ne s’agit pas de stimuler l’imagination ni les suggestions. L’approche se base sur les souvenirs du patient, sur les émotions négatives qui restent ancrées dans sa mémoire en stimulant les yeux. Les mouvements oculaires vont réactiver le système naturel de guérison du cerveau. Ceci va alors provoquer un déblocage, puis un retraitement des informations traumatiques.
Si le cerveau est un ordinateur, l’approche EMDR consisterait donc à formater la mémoire et à vider la corbeille contenant les souvenirs et les émotions.
Tous les psychothérapeutes, à condition qu’ils soient accrédités, peuvent pratiquer l’EMDR : psychiatres, psychologues cliniciens, psychanalystes.

L’EMDR, pour qui ?

Tout le monde peut profiter des bienfaits de l’EDMR : femmes, hommes, enfants, adolescents…En général, ce sont les personnes qui sont victimes de troubles émotionnels à la suite d’un choc vécu dans le passé qui viennent consulter un psychothérapeute pour une EMDR. Il peut s’agir de chocs ou traumatismes évidents tels qu’une violence conjugale, un accident, la mort d’un proche, une maladie…L’identification est donc plus facile. Mais il peut aussi s’agir de traumatismes enfouis, qui restent dans le silence, mais qui peuvent toutefois être à l’origine de comportements ou de perturbations émotionnelles.
Parmi les plus connues, il y a l’irritabilité, l’angoisse, l’isolement, la dépression,…A ceci s’ajoutent d’autres troubles psychologiques comme l’addiction, les troubles alimentaires, les attaques de panique,…Ces perturbations se manifestent, car notre cerveau n’arrive pas à traiter les informations traumatisantes de façon adaptée. Elles restent alors bloquées dans le système nerveux.

Une séance d’EMDR : comment cela se passe ?

Une séance d’EMDR peut durer entre 45 à 90 minutes pour un adulte.

La thérapie doit commencer par une préparation. Celle-ci peut s’étaler sur plusieurs séances. Le but de cette étape est d’identifier le ou les trauma(s). Avec l’aide du thérapeute, le patient va être amené à identifier les expériences traumatisantes qu’il a vécues et qui sont à l’origine de ses difficultés émotionnelles.

Une fois le ou les traumas identifiés, le traitement proprement dit peut commencer. Il faut aborder chaque trauma un à un. Le traitement d’un trauma peut aussi se dérouler en plusieurs séances. Au début, le thérapeute va demander au patient de se concentrer sur l’épisode traumatique en se mémorisant les éléments sensoriels (image, son, odeur…), mais aussi psychologiques (pensées, ressentis actuels…) qui l’accompagnaient.

Le psychothérapeute commence alors à réaliser des stimulations bilatérales alternées du cerveau : le cerveau gauche, puis le cerveau droit. Pour y parvenir, il va faire faire soit des mouvements oculaires à son patient, soit réaliser des stimulations tactiles ou sonores. Au fur et à mesure, des informations émergent du cerveau du patient. Ce dernier va les retraiter automatiquement, puis elles seront réintégrées dans son cerveau. Cette fois-ci, les informations seront traitées de façon normale. Elles ne causeront plus d’émotions négatives.

Entre chaque série, le psychothérapeute peut demander au patient de raconter ce qui lui est venu à l’esprit et de réaliser des exercices de respiration.

Les stimulations bilatérales s’arrêtent lorsque le patient est en mesure de repenser à ses traumas sans un malaise émotionnel. On dit que le souvenir du trauma a été désensibilisé et reprogrammé.

A noter que le retraitement d’un trauma varie d’une personne à l’autre selon sa culture, sa personnalité, ses ressources et son vécu.

Durant la séance, le patient peut passer par des émotions très intenses. Mais à la fin, il doit se sentir mieux et soulagé.

Personnellement, je n’ai pas essayé cette technique. Si vous avez déjà fait cette expérience, indiquez-moi ci-dessous votre point de vue sur l’EMDR dans la zone commentaire svp.

Vous subissez des crises d'angoisse?

Recevez GRATUITEMENT votre guide pratique avec les 7 techniques pour affronter vos crises d'angoisse et revivre pleinement votre vie

Pour cela, indiquez tout simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Tags: , , , , ,

Comments (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. matas dit :

    j’ai fait une séance de emdr pour des angoisse,çà fait 3jours et j’ai l’impression que je ne suis pas très bien.le cerveau doit travailler encore après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function eregi() in /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php:87 Stack trace: #0 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php(199): CMail->isValidEmail('noreply@wpclick...') #1 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/run-reports.php(369): CMail->send() #2 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/wpclicks.php(921): include('/home/jeromedx/...') #3 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/wpclicks.php(706): wpc_reports() #4 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(298): wpc_display_footer('') #5 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(323): WP_Hook->apply_filters(NULL, Array) #6 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/plugin.php(453): WP_Hook->do_action(Array) #7 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/general-template.php(2590): do_action('wp_footer') #8 /home/jeromedx/public_html/wp-content/themes/wp-radiance101/footer.php(43): wp_footer() #9 /h in /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php on line 87