Les dépressions les plus courantes

Le saviez-vous ? Une grande partie de la population mondiale souffre de dépression (à différents degrés). C’est une maladie fréquente qui existe sous plusieurs formes. C’est la cause première de 80 % des cas de suicide.
Ouah ça fait des frissons.
Elle nous hante constamment même si beaucoup n’en ont pas conscience. Qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, tout le monde peut souffrir de dépression.

Des dépressions selon l’âge

Dépression de l’enfant

C’est étonnant (quand on considère les causes principales des dépressions), mais tout à fait possible. La dépression peut aussi atteindre les enfants. Soyez donc vigilants. Si votre enfant à un moment préfère se cloîtrer dans sa chambre, sachez que ça pourrait être un début de dépression. Ou c’est un génie.

Par ailleurs, si vous notez une baisse de rendement scolaire chez votre enfant vous devriez vous inquiéter. La dépression peut également entrainer un manque d’appétit et une maigreur remarquable ou encore donner naissance à des douleurs abdominales et des céphalées répétées. Si vous remarquez de tels symptômes chez lui, consultez au plus vite un spécialiste. Bien sûr, il ne faut pas paniquer au moindre mal, mais il vaut mieux prévenir que guérir.

Dépression de l’adolescent

L’adolescence est une période cruciale du développement d’un enfant. À cette étape, l’adolescent développe souvent des changements d’humeurs. C’est tout à fait normal. Mais s’il commence à ne plus avoir de goût pour les activités parascolaires, à rejeter toute idée d’activités culturelles (saisons de musique, de théâtre, etc.), physiques ou sportives, vous avez de quoi vous inquiéter. Une dépression pourrait en être la cause.

Au même moment, votre adolescent aura tendance à devenir plus sensible aux critiques. Au moindre reproche, il/elle se repliera.

Chez les filles, l’apparition des menstrues peut être une cause de dépression. Il revient donc aux parents de leur accorder une attention particulière et de les aider à traverser au mieux cette étape de la vie. Comme pour l’enfant, la dépression n’est qu’une option à envisager. Pas besoin d’y penser à chaque petite anomalie.

Dépression de l’adulte

À l’âge adulte, les projets de vie se multiplient. Le succès est source de joie et de bonheur. Mais lorsque les choses ne se passent pas comme on le souhaite, on est souvent démotivé. On se sent faible et incapable. C’est normal (ça dépend des personnes). Mais si l’échec vous prive de toute envie de tenter autre chose (même après des mois), alors là c’est grave. Vous laissez la porte ouverte à une dépression.

Si vous ressentez de la fatigue au moindre effort, souffrez de maux de tête chroniques et de douleurs musculaires, rapprochez-vous le plus tôt possible de votre médecin. Il pourra vous aider à surmonter ce mauvais passage, à reprendre courage et réessayer. Une dépression peut apparaitre subtilement. Mais elle fait du bruit une fois installée.

Des dépressions liées au comportement

Dépression réactionnelle

Savoir gérer les circonstances est une arme. La vie réserve souvent des surprises tant agréables que désagréables. Dans les deux cas, il faut que vous ayez une parfaite maitrise de vous-même. Sinon, vous pourrez vous retrouver dans un état déplorable.

Suite à des évènements tragiques, certains manifestent parfois une envie de suicide. Il a été démontré que 70 % de cas de dépression réactionnelle finissent par un suicide. Le soutien de l’entourage est très important dans de pareilles situations.

Dépression anxieuse

Selon le type de situations, certaines personnes ont constamment peur (même chez eux). D’autres ne peuvent même pas mettre le nez dehors. Croiser des gens ou encore interagir avec eux est impossible. C’est le cas des agoraphobes.

Êtes-vous souvent agité ? Le verre d’eau tombe souvent de votre main au moindre bruit ? Vous êtes dans votre propre domicile et bien entouré, mais avez souvent un sentiment d’insécurité ? Si vous répondez oui à ces questions, votre psychologue vous attend. Passez le voir.

Dépression post-accouchement

Face à la pression du quotidien, certaines nouvelles mamans sont souvent déprimées. En effet, tout change brusquement et il faut avouer que les nouveau-nés ne sont pas non plus faciles à vivre (même s’ils sont mignons). Il revient à leur compagnon et à leur famille de les aider autant que possible. Car la dépression n’est pas loin dans ce genre de cas.

Dépression saisonnière

Alors que certains attendent souvent l’automne et l’hiver avec impatience pour se lancer dans les activités de ces saisons, d’autres en ont peur. C’est surtout le cas des jeunes femmes. En effet, à ces périodes de l’année, la lumière du soleil est plus faible. Elles ont l’impression d’être dans le noir en plein jour. Ceci est la cause principale de dépression saisonnière.

Des dépressions plus graves et apparentes

Maniaco-Dépression

Cette forme de dépression est souvent caractérisée par une alternance d’humeur. Si vous en souffrez, vous serez souvent prompt à changer brutalement d’humeur. Vous pouvez devenir très triste juste après avoir été de très bonne humeur sans raison apparente. Vous arrive-t-il souvent de pleurer alors que vous avez toutes les raisons de rire ? Si oui, répondez aux bonnes questions. Celles qui sont sur la fiche de votre psy.

Dysthymie

La dysthymie est un mal silencieux. C’est cette forme de dépressions qui pousse le plus au suicide. Ceux qui en souffrent ne s’aperçoivent pas souvent de ses symptômes qui peuvent s’étendre jusqu’à deux ans. Si vous présentez des signes de dépressions contre lesquels vous luttez seul depuis longtemps, passez voir un spécialiste avant qu’il ne soit tard.

Mélancolie

Les personnes au tempérament mélancolique sont les plus touchées par cette dépression courante. Elles manifestent souvent une humeur lugubre (tête d’enterrement permanente). Si vous en souffrez, vous aurez souvent des nuits blanches.

En résumé…

Les dépressions sont multiples. Elles se manifestent de diverses manières. Pour les détecter, il faut porter une attention particulière à vos habitudes et vos réactions au quotidien. Et si vous détectez la moindre anomalie, n’hésitez pas à recourir à un traitement pour éviter le pire. Vos proches peuvent aussi vous servir d’indicateurs. Ils sauront vous indiquer les changements qui s’opèrent en vous.

Vous subissez des crises d'angoisse?

Recevez GRATUITEMENT votre guide pratique avec les 7 techniques pour affronter vos crises d'angoisse et revivre pleinement votre vie

Pour cela, indiquez tout simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function eregi() in /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php:87 Stack trace: #0 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php(199): CMail->isValidEmail('noreply@wpclick...') #1 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/run-reports.php(369): CMail->send() #2 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/wpclicks.php(921): include('/home/jeromedx/...') #3 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/wpclicks.php(706): wpc_reports() #4 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(298): wpc_display_footer('') #5 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(323): WP_Hook->apply_filters(NULL, Array) #6 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/plugin.php(453): WP_Hook->do_action(Array) #7 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/general-template.php(2590): do_action('wp_footer') #8 /home/jeromedx/public_html/wp-content/themes/wp-radiance101/footer.php(43): wp_footer() #9 /h in /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php on line 87