Angoisse nocturne, comment en guérir?

L’angoisse nocturne, l’angoisse de la nuit ou encore phobie du noir autant de mot pour caractériser une peur extrême de la nuit. Elle peut être une peur de l’obscurité ou du noir. Mais elle peut aussi être une peur de rester seul ou de se séparer des parents. En réalité, il ne s’agit pas d’une peur de la nuit en elle-même, mais des dangers cachés par le noir.

Ce type d’angoisse se rencontre majoritairement chez les enfants. Elle est souvent accompagnée par d’autres phobie. Toutefois, certains adultes, à un degré spécifique, peuvent aussi en être victimes. Vous allez découvrir dans l’article, le cheminement d’une angoisse nocturne de la cause jusqu’au traitement. Vous verrez à la fin de cet article, une technique simple mais efficace pour déjouer le rôle parfois pervers de notre cerveau.

source wikipédia

source wikipédia

La cause d’une telle angoisse

 Chez l’enfant, l’angoisse nocturne est indissociable de sa phase de développement. Son système d’éveil n’est pas encore complètement développé. La nuit signifie aussi pour lui la séparation avec la mère. Cette peur d’être seul peut générer une anxiété extrême.

Chez un adulte, l’angoisse nocturne peut être déclenchée suite à un événement traumatisant tel qu’un cambriolage, une agression, etc. Elle peut aussi être associée à la peur de la séparation ou par tous les démons intérieurs liés à la nuit comme un monstre caché derrière le rideau, etc. La personne phobique n’a plus ses repères pendant la nuit. C’est pour cela qu’elle essaie d’anticiper le danger dans le but d’y échapper.

Certaines causes d’ordre médical telles qu’une maladie ou psychologique comme un problème familial peuvent aussi être à l’origine de ce type d’angoisse.

En quoi reconnait-on une angoisse nocturne

L’angoisse nocturne se manifeste tout d’abord par une angoisse extrême lorsque la nuit approche. Elle peut être accompagnée de troubles physiques comme le sentiment de se suffoquer, la transpiration, la difficulté à respirer, les tremblements, etc. Pendant le sommeil, elle peut aussi se manifester par des troubles tels que le somnambulisme.

Pour contourner sa peur, la personne phobique créer souvent un rituel comme retarder son heure d’aller au lit afin d’éviter au maximum d’être confrontée à sa peur. Elle dort souvent la lumière allumée. L’angoisse nocturne pousse aussi à des comportements obsessionnels comme par exemple la vérification de toutes les portes ou sous l’escalier avant d’aller  se coucher.

 traitement

L’angoisse de la nuit peut se résorber assez facilement. Il faut tout simplement que la personne qui en souffre accepte ce qui lui arrive et ose en parler. C’est le début de la guérison. Ensuite, comme toute angoisse extrème, la psychothérapie est une arme extrêmement efficace pour lutter contre l’angoisse nocturne. La TCC ou thérapie cognitivo-comportementale est la plus utilisée à cette fin. Cette forme de thérapie va aider le patient à confronter sa peur afin qu’il la contourne facilement. Chez l’enfant, il faut commencer par le rassurer.
Une psychothérapie peut aussi être effectuée.

Un traitement médicamenteux comme les anxiolytiques et les somnifères peut aussi être prescrit par le médecin traitant pour soulager les maux liés à l’angoisse nocturne. Mais sachet que cela ne corrigera pas le problème de fond.

Pour finir, certaines techniques comme la méthode Coué peuvent être efficaces. Elles consistent à se convaincre qu’on va dormir. C’est une sorte d’autosuggestion.

Le cerveau nous joue parfois des tours qu’il faut apprendre à contourner…

Vous subissez des crises d'angoisse?

Recevez GRATUITEMENT votre guide pratique avec les 7 techniques pour affronter vos crises d'angoisse et revivre pleinement votre vie

Pour cela, indiquez tout simplement votre prénom et votre mail ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function eregi() in /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php:87 Stack trace: #0 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php(199): CMail->isValidEmail('noreply@wpclick...') #1 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/run-reports.php(369): CMail->send() #2 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/wpclicks.php(921): include('/home/jeromedx/...') #3 /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/wpclicks.php(706): wpc_reports() #4 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(298): wpc_display_footer('') #5 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/class-wp-hook.php(323): WP_Hook->apply_filters(NULL, Array) #6 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/plugin.php(453): WP_Hook->do_action(Array) #7 /home/jeromedx/public_html/wp-includes/general-template.php(2590): do_action('wp_footer') #8 /home/jeromedx/public_html/wp-content/themes/wp-radiance101/footer.php(43): wp_footer() #9 /h in /home/jeromedx/public_html/wp-content/plugins/wpclicks/front/mail.php on line 87